Rhinoplastie secondaire Tunisie

On parle de rhinoplastie secondaire en Tunisie, pour désigner une chirurgie de reprise du nez. Plus exactement, il s’agit d’une ré-opération, ou d’une intervention qui survient à la suite d’une première expérience insatisfaisante sur le plan qualitatif, d’une chirurgie esthétique du nez. Cette insatisfaction peut s’évaluer en termes d’échec d’une rhinoplastie ou bien d’une insuffisance de résultat. Quoi qu’il en soit, le but de la rhinoplastie secondaire est d’améliorer qualitativement le résultat d’une rhinoplastie primaire. Il s’agit généralement d’une résection insuffisante ou d’une résection excessive, qu’il faut corriger.

La complexité de cette ré-intervention repose non seulement sur les attentes du patient qui espère une « solution miracle » à une première insatisfaction ou échec, mais surtout parce qu’il est difficile d’intervenir sur un nez ayant été précédemment remodelé. Aussi, outre l’exigence du patient lui-même qui doit guider sans influencer le plasticien, celui-ci doit maîtriser les techniques de la chirurgie plastique du nez, afin de réaliser les résultats escomptés à l’issue de la chirurgie de retouche ou de la chirurgie de reprise complète.

Qu’est-ce qui justifie une rhinoplastie secondaire en Tunisie ?

En dehors d’une faute technique qui peut justifier une chirurgie secondaire du nez, il y a les cas de fibroses ou de bien de rétraction cicatricielle qui peuvent dans bien de cas occasionner des imperfections de résultats.

Il existe deux catégories de défauts après une chirurgie primaire du nez, qui exigent une nouvelle correction du nez, laquelle selon le type de défaut peut se faire quelques mois ou un an après l’intervention : il y a d’un côté les défauts mineurs et les défauts importants de l’autre. Néanmoins on retient que la pointe du nez, le dorsum et les narines sont les zones du nez les plus concernées par les imperfections après une première rhinoplastie.

Quelques défauts à corriger après une première rhinoplastie

Au niveau de la pointe

– Une résection insuffisante du cartilage ou un remodelage insuffisant peut avoir pour conséquence après la rhinoplastie, une grosse pointe. Pour une re-correction, le cartilage alaire excédentaire sera retiré dans un cas, dans l’autre on procèdera à une suture des cartilages.
– Le patient peut aussi avoir la pointe du nez très pincée après une chirurgie du nez. Pour rectifier cette imperfection, il sera réalisé lors de la chirurgie esthétique secondaire du nez, une greffe des cartilages pour les reconstruire.
– Par ailleurs, une insuffisance dans la remise en tension de la peau après une ablation ostéo-cartilagineuse, peut causer une pointe arrondie. La correction porte sur une redéfinition de la pointe.

Au niveau du dorsum

– Une insuffisance de résection de la bosse du nez peut provoquer une bosse résiduelle qu’il s’agira alors de râper lors de la chirurgie de retouche du nez.
– Une ablation insuffisante du cartilage de la bosse du nez ou bien une peau excédentaire peut causer ce qu’on appelle le Bec de Corbin. La rhinoplastie de retouche consiste alors à supprimer le cartilage ou la peau excédentaire.
– Au niveau du dorsum toujours, on peut avoir des imperfections comme l’ensellure nasal ou bien une déviation du dorsum après une rhinoplastie, qui exigeront lors de la chirurgie de reprise de la rhinoplastie, soit une résection cartilagineuse, une chirurgie de la déviation septale, une ostéotomie soit une greffe cartilagineuse.

Au niveau des narines

Les défauts des narines à corriger après une première chirurgie esthétique du nez peuvent être le cas des narines rétractées ou des narines évasées. Les narines rétractées sont la conséquence d’une excessive exérèse et les narines évasées apparaissent à la suite de la correction d’un nez trop projeté.

Déroulement d’une rhinoplastie secondaire en Tunisie

Que ce soit avant une chirurgie de retouche du nez ou avant une chirurgie de reprise totale de la rhinoplastie, une consultation est nécessaire. Celle-ci permet d’évaluer, par la palpation du nez, au niveau du dorsum, les principales adhérences cutanées.

La rhinoplastie secondaire en tunisie dans l’idéal, doit se dérouler 1 an après la première opération. Les techniques opératoires sont certes les mêmes que celle de la rhinoplastie traditionnelle, néanmoins, elles sont spécifiquement adaptées dans ce cas à la retouche ou à la reprise totale. Il peut s’agir d’une résection ostéo-cartilagineuse, d’une greffe de cartilage, du redressement de la cloison septale, comme une rhinoplastie médicale peut elle seule suffire pour réaliser une rhinoplastie secondaire en Tunisie.

Devis gratuit